Équilibre travail-vie

Contexte

Trouver un équilibre convenable entre vie professionnelle et vie privée est un défi auquel tous les travailleurs sont confrontés. Ce sont les familles qui sont les premières concernées. La possibilité de concilier vie professionnelle, obligations familiales et vie privée est capitale pour le bien-être de tous les membres de la famille. Les gouvernements peuvent y contribuer en encourageant l’adoption de pratiques de travail souples et favorables aux familles, qui aident les parents à trouver un équilibre plus satisfaisant entre travail et vie de famille.

Horaires de travail lourds

Un aspect important de l’équilibre entre travail et vie privée : le temps passé au travail. Les données montrent que des horaires lourds peuvent nuire à la santé, compromettre la sécurité et accroître le stress. À près de 13 %, le nombre moyen de salariés travaillant 50 heures ou plus par semaine n’est pas très élevé dans l’ensemble de l’OCDE. La Turquie est de loin le pays où le pourcentage de salariés travaillant de très longues heures est, avec 39 %, le plus élevé ; elle est suivie du Mexique, avec près de 28 %, et d’Israël, avec un sixième des salariés. Globalement, il y a plus d’hommes travaillant de très longues heures que de femmes, et le pourcentage de salariés travaillant de très longues heures dans les pays de l’OCDE atteint 17 % chez les hommes, contre 8 % chez les femmes.

Temps consacré aux loisirs et à soi 

En outre, plus une personne travaille, moins elle consacre de temps à d’autres activités, qu’il s’agisse de loisirs ou de temps pour soi. La quantité et la qualité du temps consacré aux loisirs constituent des facteurs importants du bien-être général d’un individu et peuvent procurer des bénéfices supplémentaires en termes de santé physique et mentale. Dans l’OCDE, un employé à plein temps  consacre près de 62 % de sa journée (soit 15  heures) à prendre soin de lui (manger, dormir, etc.) et à ses loisirs (voir des amis ou de la famille, passe-temps favoris, jeux, ordinateur, télévision, etc.). Le fait de consacrer moins d’heures à une activité rémunérée ne signifie pas nécessairement pour les femmes qu’elles ont plus de loisirs, car les hommes et les femmes y consacrent approximativement le même temps dans la vingtaine de pays de l’OCDE étudiés.

Équilibre travail-vie dans le détail par pays